in

Un tribunal allemand décide que Facebook abuse de sa position sur le marché avec les données des propres applications de l’entreprise

La lutte de Facebook contre les régulateurs allemands a été durement frappée mardi après qu’un tribunal supérieur ait convenu avec les autorités antitrust que la société abusait de sa position dominante sur le marché en utilisant les données des utilisateurs pour mieux cibler les publicités.

L’année dernière, le Federal Cartel Office, ou Bundeskartellamt, a déterminé que Facebook exploitait sa domination dans les médias sociaux pour forcer les utilisateurs à partager des données d’autres services appartenant à Facebook tels que WhatsApp et Instagram, ainsi que des sites Web tiers via les « J’aime » et  » Partager « .

Il a donné à Facebook plusieurs mois pour arrêter de collecter des données et de les combiner avec les comptes des utilisateurs de Facebook sans leur consentement.

Facebook a fait appel de cette décision et un tribunal de Düsseldorf a décidé qu’il ne devait pas se conformer à la réglementation jusqu’à ce que l’affaire soit tranchée.

Dans sa décision de mardi, la Cour fédérale de justice de Karlsruhe a infirmé cette décision, convenant avec le Cartel Office que les conditions d’utilisation de Facebook laissent « les utilisateurs privés de Facebook sans choix » et ont déclaré que la société devait se conformer aux autorités de réglementation.

« Il n’y a aucun doute sérieux sur la position dominante de Facebook sur le marché allemand des réseaux sociaux, ni sur le fait que Facebook abuse de sa position dominante avec les conditions d’utilisation interdites par l’Office fédéral des cartels », a déclaré le tribunal.

Facebook a déclaré que la décision n’entraînerait aucun changement immédiat pour les personnes ou les entreprises qui utilisent ses produits et services en Allemagne. Il a noté que l’appel principal était toujours en instance.

« La décision d’aujourd’hui concerne la procédure préliminaire relative à l’ordonnance de suspension du tribunal », a indiqué la société dans un communiqué à l’Associated Press. « La procédure au principal, devant la cour d’appel, est en cours et nous continuerons à défendre notre position selon laquelle il n’y a pas d’abus antitrust. »

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Istanbul classée 16e parmi les 100 meilleurs écosystèmes émergents pour les startups

Le fournisseur d’hébergement turc Natro est acquis par team.blue