in

Facebook lance une nouvelle campagne pour encourager le vote

Facebook lance cette semaine une nouvelle initiative pour encourager les Américains à voter à la prochaine élection présidentielle, dernier effort du réseau social pour prouver qu’il est un acteur responsable sur Internet.

Le titan de la technologie lancera lundi une campagne massive encourageant les gens à visiter ses centres d’information de vote virtuels où ils peuvent rechercher comment s’inscrire pour voter, comment voter par courrier ou comment se porter volontaire pour travailler dans les bureaux de vote le jour du scrutin.

La campagne de marketing sera diffusée sur les principales chaînes de télévision et de radio américaines, ainsi que dans les médias en ligne.

Depuis samedi, Facebook a partagé des informations similaires sur son application, ainsi que sur les applications pour Instagram et Messenger, dont il est propriétaire.

Le géant de la Silicon Valley prévoit également de diffuser mardi une émission d’une heure intitulée «Vote-A-Thon 2020». L’émission spéciale mettra en vedette des célébrités et des personnalités publiques et incitera les gens à s’inscrire et à voter.

Facebook estime qu’il a déjà aidé 2,5 millions de personnes à s’inscrire pour voter.

« Nous avons encore du travail à faire pour atteindre notre objectif d’aider plus de 4 millions de personnes à s’inscrire cette année, mais nous sommes satisfaits des progrès que nous faisons pour aider les gens à utiliser leur voix pour voter », a déclaré Facebook dans un communiqué.

Au total, environ 39 millions de personnes ont déjà visité les centres d’information de vote virtuels sur Facebook et Instagram.

Avec cette dernière poussée, Facebook cherche à montrer qu’il ne s’agit plus d’un moyen de désinformation massive car il était avant les grands votes de 2016, notamment l’élection présidentielle américaine et le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.

Les deux sondages ont été en proie à des campagnes de désinformation déguisées principalement orchestrées hors de Russie.

Par exemple, Facebook a annoncé début septembre qu’aucune nouvelle publicité politique ne serait partagée sur sa plateforme dans la semaine précédant l’élection présidentielle américaine du 3 novembre.

Comme d’autres géants de l’internet, au cours des derniers mois, Facebook a augmenté son nombre de rapports sur des cyberattaques déjouées et des opérations de désinformation démantelées.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Apple change radicalement l’expérience de l’iPhone avec iOS 14

Le juge américain suspend l’ordre de Trump de supprimer WeChat des magasins d’applications