in

Apple est la marque la plus imitée pour le phishing

 

De nouvelles recherches de Check Point ont révélé qu’Apple était la marque la plus imitée pour les tentatives de phishing au cours du premier trimestre de cette année.

La branche de renseignement sur les menaces de l’entreprise, Check Point Research, a publié son nouveau Rapport de phishing de marque T1 2020 mettant en évidence les marques les plus fréquemment imitées par les cybercriminels tentant de voler les informations personnelles ou les détails de paiement des utilisateurs.

Dans une attaque de phishing de marque, les cybercriminels tentent de copier les sites Web officiels de marques bien connues en utilisant des noms de domaine et conception de pages Web. Les liens vers ces faux sites Web sont envoyés à des personnes ciblées par e-mail ou SMS, bien que les utilisateurs puissent également être redirigés vers ces sites tout en naviguant sur le Web ou à partir d’une application mobile frauduleuse. Les faux sites Web utilisent souvent des formulaires pour voler les informations d’identification des utilisateurs, les détails de paiement ou d’autres informations personnelles.

Meilleures marques de phishing

Apple était la marque la plus fréquemment ciblée par les cybercriminels au premier trimestre 2020 et elle est passée de la septième place au quatrième trimestre 2019 pour atteindre le haut de la liste de Check Point. Selon la firme de cybersécurité, 10% de toutes les tentatives de phishing de marque liées à Apple en tant que mauvais acteurs ont tenté de capitaliser sur sa forte reconnaissance de marque.

Netflix a pris la deuxième place avec neuf pour cent de toutes les tentatives de phishing liées à la société. La marque Chase Bank a augmenté de 3% par rapport au quatrième trimestre 2019 pour prendre la sixième position avec 5% de toutes les tentatives de phishing visant à exploiter la marque de la banque. Le secteur de la technologie était le plus susceptible d’être ciblé par le phishing de marque, suivi par la banque et les médias.

En ce qui concerne le courrier électronique, Yahoo était la marque la plus usurpée, suivie de Microsoft, Outlook et Amazon et sur Mobile, Netflix, Apple, WhatsApp et Chase ont pris les premières places.

Maya Horowitz, directrice des renseignements sur les menaces et des produits de recherche à Check Point, a fourni des informations supplémentaires sur le nouveau rapport de la société dans un article de blog, en disant:

«Les cybercriminels continuent d’exploiter les utilisateurs en adoptant des tentatives de hameçonnage hautement sophistiquées via des e-mails, des applications Web et mobiles censées provenir de marques bien connues dont ils savent qu’elles seront en forte demande en ce moment, qu’il s’agisse d’un lancement de produit de grande envergure ou simplement d’une écoute générale dans les changements de comportement que nous avons vu au cours de la pandémie de coronavirus. L’hameçonnage continuera d’être une menace croissante dans les mois à venir, d’autant plus que les criminels continuent d’exploiter les peurs et les besoins des personnes qui utilisent les services essentiels depuis leur domicile. Comme toujours, nous encourageons les utilisateurs à être vigilants et prudents lorsqu’ils divulguent des données personnelles. »

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Le géant de l’énergie EDP frappé par le rançongiciel RagnarLocker

La série P40 de Huawei est arrivée en Australie, mais sans Google, devriez-vous vous embêter?